On y voit rien !

On n'y voit rien !

On n’y voit rien ! J’ai choisi de faire une série photographique sur ce non sujet. Tout juste diplômé de mon école de photographie, dans laquelle j’ai appris la technique, je me suis confronté à un petit problème ! Que vais-je photographier maintenant ? J’ai repris mon appareil photo et j’ai recommencé à errer comme je l’avais toujours fait pour trouver des sujets au fil de mes sessions. Je me suis rendu compte que mon nouveau statut de photographe professionnel m’avait en quelque sorte inhibé. On parle de feuille blanche pour les écrivains, dans mon cas c’était plutôt des images noires… Le plaisir de photographier s’était transformé en peur de mal faire. Bref, je ne voyais plus que les défauts de mes photographies ou les contraintes à les produire. Pour faire front, je me suis mis à photographier des éléments urbains ou des objets à travers lesquels on ne pouvait pas ou plus voir. Cela m’a beaucoup amusé de retranscrire en images mon inspiration du moment.

Clément Boulard, photographe, France.
Revenir au menu Artworks – ici

On n'y voit rien !
On y voit rien !
On y voit rien !
On y voit rien !
On y voit rien !
On y voit rien !
On y voit rien !
On y voit rien !